30 octobre 2019,
 0

Être dirigeant d’entreprise signifie inévitablement d’être en contact avec nombre d’expertises complémentaires visant toutes une chose : optimiser le rendement. Savoir reconnaître l’apport des diverses expertises est ce qui fait du dirigeant un leader hors pair, mais surtout d’une compagnie une entité prospère. Parmi les services d’experts dont une entreprise ne peut certes pas se passer, il y a définitivement le service comptable pour entreprises!

 

Comment réduire les impôts d’une entreprise avec un service comptable?

 

De la tenue de livres à la planification fiscale en passant par les conseils spécialisés en gestion, les comptables pour entreprises cherchent à augmenter les profits par tous les moyens légaux. Un de ces moyens est de vous faire profiter de tous les avantages pour faire diminuer votre taux d’imposition et, par le fait même, réduire votre cotisation annuelle! Comment un tel tour de magie est-il possible? Voyez comment l’expertise comptable peut vous faire épargner des milliers de dollars en impôt!

 

Quels sont les services comptables pour entreprises et leurs avantages?

Les services d’un comptable dans un contexte d’entreprise sont loin de se limiter à la production de votre rapport d’impôt. Ils sont la pierre angulaire de votre profitabilité et ils peuvent faire la différence entre la déchéance et la pérennité de votre entreprise. Pour cette raison, explorez ci-dessous les services offerts par les comptables du milieu des affaires!

Tenue de livres comptables : À quoi consiste la tenue de livres pour entreprises? À garder le compte des dépenses et des entrées d’argent que l’entreprise perçoit. Ces informations sont emmagasinées dans le journal général de la compagnie, qui lui vise à garder un historique précis des opérations financières accomplies par celle-ci. En des termes simples, la tenue de livres est le répertoire des allées et venues de l’argent de la compagnie.

États financiers (Préparation/compilation) : Les états financiers d’une entreprise se subdivisent en trois catégories, soit le bilan, les produits et les charges, ainsi que l’évolution financière de l’entreprise. C’est le rôle du comptable de produire ces états financiers avec détails et précision.

  • Bilan: Il s’agit d’un visuel des actifs et des passifs détenus par l’entreprise ainsi que des capitaux propres.
  • Produits et charges : Il s’agit de termes désignant les dépenses et les profits recensés par l’entreprise pour l’année en cours.
  • Évolution : Cette section élabore l’activité commerciale de l’entreprise en termes de financement, d’investissement et d’exploitation.

Pourquoi est-il essentiel de faire préparer ses états financiers par un service comptable professionnel? Parce qu’avec un document étalant de façon aussi complète la performance de l’entreprise, il est facile d’apporter rapidement les corrections nécessaires aux problèmes et de regarder vers l’avenir avec un plan d’action solide et réaliste.


Audits et examens :
L’audit est un exercice conduit par un comptable qui consiste en l’analyse des états financiers soumis, mais surtout en l’émission d’une opinion à l’égard de leur qualité, fiabilité, mais surtout du plan pour corriger les lacunes. Il s’agit donc d’une analyse en profondeur de l’exactitude des états financiers. En revanche, une « mission d’examen » s’apparente à l’audit, sans toutefois démontrer une aussi grande rigueur. Tout dépend du budget et de l’importance qu’une entreprise accorde à ses états financiers!

Évaluation de la valeur comptable d’entreprise : Prenez bien note que la valeur comptable n’est pas la valeur marchande de l’entreprise! Vous pouvez vendre au-dessus ou deca de la valeur comptable selon les tempéraments du marché sans que cela n’affecte l’exactitude de la valeur comptable. Cette dernière est en fait un calcul des actifs de l’entreprise après la soustraction des passifs de celle-ci. Au moment de vendre ou d’obtenir du financement, cette valeur peut être un poids de plus dans la négociation!

Transactions : Les comptables sont aussi en mesure d’effectuer les vérifications diligentes des finances d’une compagnie à vendre comme d’une compagnie à acheter. De concert avec les autres expertises impliquées dans la transaction, le comptable vérifiera la solvabilité de la compagnie visée, l’exactitude des états financiers et surtout l’absence de créances cachées. C’est donc un atout non négligeable!

Planification successorale et de retraite : Planifier la retraire d’un dirigeant d’entreprise ou la passation des rennes d’une entreprise individuelle demande une attention comptable accrue, sans quoi l’impact fiscal se fera fortement ressentir. En effet, des lois d’imposition particulières s’appliquent à ces situations et négliger d’adopter une approche stratégique pourrait avoir des conséquences financières très négatives.

Planification fiscale pour entreprises : Les entreprises sont toujours censées regarder vers l’avenir pour assurer la croissance de leurs activités. Qui dit croissance dit profits additionnels, ce qui entraîne une imposition en conséquence. Il serait naïf de croire que rien ne peut être fait pour aider votre cause. Il suffit de planifier vos stratégies au plan comptable autant qu’au plan affaires!

 

Comment mettre de l’ordre dans votre comptabilité d’entreprise?

Avant de parler de diminuer les impôts applicables à votre entreprise, il serait peut-être sage de penser à mettre de l’ordre dans votre comptabilité de base n’est-ce pas. N’ayez crainte, nombre d’entreprises négligent cet aspect par manque de ressource ou d’information sur l’importance d’une comptabilité en ordre. Voici les principales raisons de ne pas être négligent à cet égard!

 

Utiliser les services comptables pour organiser la comptabilité d’entreprise.


Mettez en place un « Plan comptable » :
Le plan comptable est la base de tout en comptabilité d’entreprise. C’est dans celui-ci que vous recueillerez toute l’information financière de votre entreprise qui sera utilisée pour les états financiers de celle-ci. Si vous perdez le compte, c’est l’exactitude de vos états financiers qui s’en fera ressentir et, ultimement, la prospérité financière de votre entreprise qui souffrira. Des logiciels sont d’ailleurs vendus aux entreprises pour les aider à collaborer au travail du comptable.

Ouvrez un compte d’entreprise : Bien qu’il n’y ait pas d’avantage fiscal concret à ouvrir un compte d’entreprise, le faire permet de grandement simplifier la gestion de l’argent de l’entreprise. Ce conseil n’est évidemment valable que pour les entreprises individuelles et les sociétés non incorporées étant donné le statut distinct de la société par actions dument incorporée.

Établissez votre mode de paiement : L’uniformité est la clé du succès en matière de paiement. Pour simplifier et accélérer le paiement de créances à votre égard, déterminez le mode de paiement que vous acceptez et n’y dérogez pas. Cela rendra beaucoup plus facile et rapide la tenue des livres. De nos jours, trouver le logiciel informatique qui vous convient permettant le transfert d’argent en ligne est la voie à prendre!

Suivez vos dépenses professionnelles : Toutes les dépenses faites par l’entreprise ou ses employés au nom de celle-ci doivent être répertoriées. Pourquoi? Parce que nombre d’entre elles sont déductibles d’impôt. Il suffit de laisser à votre comptable le soin de les analyser et de vérifier leur conformité aux exigences du gouvernement.


Une comptabilité en ordre signifie une gestion plus précise de l’argent de l’entreprise, mais surtout une optimisation des profits réalisables par celle-ci. Être négligent à cet égard pourrait vous faire perdre gros! Soyez futé et faites appel à un service comptable pour entreprises spécialisé!

 

Conseils pour diminuer vos impôts d’entreprise avec un comptable!

Passons maintenant au nerf de la guerre, ce pour quoi vous êtes tous venus, la façon de faire diminuer les impôts d’entreprise! C’est véritablement le rêve de tous de payer le moins d’impôt possible et d’emmagasiner un profit maximal chaque année. Cette rêverie deviendra vite réalité pour votre entreprise si vous prenez la peine d’engager un comptable. Voici leurs principaux conseils sur comment diminuer vos impôts!

 

Bien choisir sa fin d’année d’exercice

Contrairement aux particuliers, les entreprises ont le luxe de pouvoir choisir le moment où prend fin leur année d’exercice. Si cela peut sembler comme une formalité, c’est loin d’être le cas! Il s’agit plutôt d’une décision stratégique aux répercussions bien réelles. Un exemple simple est le fait que bien des secteurs des affaires choisissent les moments les moins occupés de l’année comme fin d’exercice.

 

L’impact du choix de fin d’année d’exercice sur l’impôt d’entreprise

 

Cela permet de produire tous les documents sans presse, mais en raison de la diminution d’activités économiques, l’évaluation de la performance de l’entreprise ainsi que de ses actifs et passif est plus représentative pour l’année qui vient de se terminer. Au niveau fiscal, beaucoup de sociétés choisissent le 31 décembre afin de pouvoir verser un boni aux actionnaires de la compagnie, ce qui engendre parfois un report du paiement des impôts à l’année suivante.

D’un côté pragmatique, choisir une date autre que le 31 décembre peut aussi être avantageux. En effet, cette date a pour effet de créer un bouchon au niveau des services comptables en raison du grand nombre de compagnies qui choisissent cette date comme fin d’année d’exercice.

En revanche, choisir une date ailleurs dans l’année vous permettra de solliciter un comptable pour entreprises qui n’est pas débordé par plusieurs dossiers en même temps. Celui-ci pourra donc passer plus de temps à éplucher les états financiers de votre entreprise et vous soumettre des recommandations d’autant plus éclairées!

 

Optimiser les déductions reliées aux dépenses de l’entreprise

Toutes les compagnies doivent dépenser de l’argent pour simplement accomplir leurs activités commerciales. Ces dépenses sont parfois banales et parfois considérables. Cela n’a pas d’importance, car c’est la loi qui a le dernier mot sur les dépenses déductibles d’impôt. Voici les principales qui pourraient vous rapporter un montant intéressant!

Frais de démarrage d’entreprise : Les dépenses encourues pour mettre en place une entreprise peuvent être déduites, mais seulement à condition que vous exploitiez cette dernière au moment de procéder à ces dépenses. Ainsi, les dépenses précédentes à l’existence de l’entreprise peuvent être déduites à condition qu’elles soient faites au profit du démarrage de celle-ci, sans toutefois que celle-ci ne soit officiellement lancée. Simplement, on cherche à distinguer si les dépenses visaient réellement à démarrer l’entreprise ou si celle-ci était déjà bien sur pieds.

Coût des fournitures/frais de bureau : Ce ne sont pas toutes les fournitures qui pourront être déduites d’impôt, mais seulement celles qui contribuent à l’accomplissement du travail visé. Par exemple, un peintre pourra déduire les dépenses relatives à ses produits.

Utilisation du domicile comme bureau : Lorsque votre maison est également votre lieu d’exploitation d’entreprise, vous pourrez déduire la superficie de la pièce qui sert de bureau par rapport au reste de votre maison de votre rapport d’impôt. Par exemple, si votre bureau occupe une superficie équivalente à 15% de votre domicile, ce pourcentage pourra être déduit des dépenses de la maison sur votre déclaration d’impôt. Par exemple, le coût de l’électricité, du chauffage, de l’assurance et autres peuvent être déduits selon la proportion établir.

Voyages d’affaire : Le périple doit être mandaté par l’entreprise dans un but d’affaires pour être éligible à la déduction prévue. Celle-ci s’élève habituellement à 50% des frais essentiels de voyage, tels que la nourriture, divertissements, habitation, etc.

Frais de gestion : Ces frais réfèrent aux frais administratifs et bancaires que la simple gestion d’une entreprise engendre. Même les frais reliés aux placements sont déductibles d’impôt pour les entreprises.

Impôt foncier : L’immeuble dans lequel votre entreprise exerce ses activités génère le paiement d’impôt foncier. Ce montant entre lui aussi dans les dépenses déductibles d’impôt.

Publicité/marketing : La plupart des dépenses publicitaires d’une entreprise sont elles aussi déductibles d’impôt, qu’elles soient reliées à la publicité radio, numérique ou papier. Il suffit de faire la demande!

 

Fractionner les revenus et verser des dividendes

Le fractionnement de revenus s’applique aux particuliers exploitant une entreprise individuelle. Cette méthode vise à partager les revenus perçus par ce dernier aux membres de sa famille afin de bénéficier d’un taux d’imposition diminué. N’étant pas un admirateur de cette méthode pourtant légale, les lois fiscales restreignent le fractionnement du revenu au bénéfice des membres de la famille. Il est toujours possible de fractionner le revenu pour la famille dans certains cas seulement.

 

Fractionnement du revenu pour sauver de l’impôt d’entreprise

 

En effet, une réforme fiscale datant de 2017 a rendu plus difficile et restreint cette démarche qui, malgré tout, a encore son utilité aujourd’hui. Pour vous assurer de demeurer dans la légalité et surtout pour ne pas vous tirer dans le pied avec un fractionnement de revenus hors règle, demandez donc des précisions à un comptable! Si vous êtes dans la possibilité de fractionner vos revenus, c’est bien de l’impôt que vous pourriez éviter de payer!

 

Songez à incorporer votre entreprise!

L’incorporation est presque une solution miracle en termes d’épargne impôt, à condition que votre entreprise bénéficie de l’ensemble des critères d’une telle structure, évidemment! S’incorporer peut être un fardeau qui limite la liberté de certains entrepreneurs. Toutefois, lorsque ce ne sera pas le cas vous sauverez de l’impôt en plus d’être protégé!

Protection légale :
L’incorporation met les gestionnaires et les actionnaires à l’abri de poursuites personnelles en raison du voile corporatif. Celui-ci prévoit que les administrateurs d’une compagnie sont distincts de celle-ci et que la compagnie possède sa propre personnalité juridique. De ce fait, vous vous mettes à l’abri légalement en incorporant.

Impôts réduits : Le taux d’imposition pour entreprises est nettement plus avantageux pour les compagnies qu’il ne l’est pour les particuliers et les entreprises individuelles. En effet, les entreprises incorporées bénéficient d’un taux d’imposition de 19% pour la première tranche de 500 000% de revenus et de 27% pour les revenus d’entreprise exploités activement dépassant les 500 000$.

Stabilité de l’entreprise : Une compagnie incorporée ne peut tout simplement pas tomber du seul fait de l’empêchement ou de l’incapacité d’un actionnaire ou d’un dirigeant. Sa structure fait en sorte qu’elle est la propriété de ses actionnaires et qu’elle agit via son conseil d’administration. Elle ne dépend donc jamais d’une seule personne et il y a toujours des mécanismes mis en place pour assurer sa survie en cas de changement.

Potentiel d’investissement accru : Étant donné la stabilité accrue de l’entreprise incorporée, il est plus facile d’obtenir du financement, d’autant plus que les lois relatives aux suretés sont plus favorables pour les entreprises que pour les particuliers.

Ainsi, incorporer votre entreprise vous fait non seulement sauver de l’impôt, mais elle consiste également en une décision administrative judicieuse. Pour être certain que cette décision est appropriée pour votre propre entreprise, parlez des avantages potentiels à votre comptable!

 

Procédez à une « Mise à part de l’argent »

La technique de la mise à part de l’argent en est une qui est hautement technique et réservée aux entreprises individuelles non incorporées. Elle consiste à convertir une dette personnelle aux intérêts non déductibles en une autre dette qui servira à rembourser les dépenses reliées à l’entreprise dont les intérêts, eux, sont déductibles. On dit donc que l’individu en affaires garde les liquidités, soit les revenus générés par l’entreprise, afin de payer ses emprunts personnels.

Cette solution s’applique aux travailleurs autonomes, aux entreprises individuelles, aux sociétés en nom collectif, aux propriétaires d’immeubles à logement et aux particuliers percevant d’importants revenus d’affaires. Les conditions d’admissibilité sont les suivantes :

  • Un individu en affaires qui exploite une entreprise qui n’est pas incorporée.
  • Le revenu imposable déclaré est élevé.
  • Les dettes personnelles détenues sont importantes et entrent dans les catégories de : Prêt hypothécaire, dettes personnelles, cartes de crédit, etc.)
  • Les revenus d’affaires sont également élevés.

Une telle démarche exige l’ouverture de deux comptes en banque différents afin de séparer les revenus et les déboursés d’affaires. Au sein même de la procédure de mise à part de l’argent on retrouve diverses stratégies d’optimisation qu’il est intéressant de discuter avec un comptable pour entreprises!

 

Effectuez des dons au nom de l’entreprise

Votre entreprise a un côté charitable et philanthrope? Vous pourriez bien vous faire remettre la monnaie de votre pièce si vous effectuez certains dons! En effet, les dons d’argent, d’œuvres d’art, de bijoux, d’actions, d’obligations ou d’autres biens admissibles donnent droit à des crédits d’impôt avantageux. Les contributions aux œuvres de bienfaisance enregistrées sont elles aussi admissibles à de tels avantages.

 

Les déductions et crédits d’impôt reliés aux dons d’entreprises

 

Comment fonctionnent les crédits d’impôt pour des actes de bienfaisance? Il vous sera remis un pourcentage de l’argent ou de la valeur marchande du bien que vous avez contribuée en guise de crédit d’impôt. Dépendamment de la valeur de votre don, c’est entre 15% et 29% que vous pourriez recevoir en retour! Comme quoi la charité peut être payante, même en affaires!

 

Investissez dans la recherche et le développement

Si votre entreprise œuvre dans un secteur propice à l’innovation, contribuer à l’avancement technologique pourrait non seulement constituer une action philanthropique noble, mais une bonne décision fiscale également! Comment cela est-il possible?

Le gouvernement offre depuis quelques années déjà un crédit d’impôt aux entreprises qui contribuent et qui financent des projets de recherche et de développement. Jusqu’à 35% des dépenses encourues seront remboursées, et ce, qu’un montant d’imposition soit dû ou non. On se rapproche donc beaucoup d’une subvention.

Quelles sont les entreprises éligibles à ce programme? Les sociétés sous contrôle canadien qui investissent dans des projets de recherche et de développement. Une compagnie sera considérée sous contrôle canadien lorsqu’elle sera privée, constituée en société au canada, contrôlé par des résidents, non-cotée en bourse sur un marché étranger, non contrôlé par des sociétés publiques, etc. Il faut également que la contribution à la recherche ait lieu en sol québécois!

Vérifiez votre éligibilité, car investir dans l’avenir du Québec pourrait s’avérer fort payant pour votre entreprise!

 

Soumissions Entreprises est à votre disposition pour vous référer à un service comptable de pointe!

Plus vous attendez, plus l’argent s’envole par les fenêtres! En effet, ce sont d’importants montants que vous perdez inutilement au profit de l’impôt quand il suffit de simples manœuvres fiscales pour vous en exonérer. Vous croyez qu’il est temps de consulter un comptable pour entreprises? Nous sommes du même avis!

N’attendez pas une seconde de plus et remplissez le formulaire en bas de page pour recevoir 3 soumissions gratuites de comptables pour entreprises compétents!

Vous réduirez les impôts de votre entreprise, quel que soit sa structure ou son champ d’activité! Pour quoi attendre, nos services ne vous engagent à rien et vous sont grandement avantageux!

 

 

3 soumissions gratuites pour votre comptabilité d'entreprise

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.